Technicien aéronautique

“Je m’occupe de l’entretien et de la maintenance des avions, drônes et hélicoptères de la Marine nationale.”
Métier Technicien aéronautique
Electronique Entretien et maintenance Militaire Mer Intérêts de la Nation Armée

Le salaire à l'embauche Le salaire à l'embauche

A partir de 1700€ par mois.

Bon à savoir Bon à savoir

L’aéronautique navale se concentre sur un environnement associant air et mer. L’idée ? Maîtriser l’espace aérien au-dessus de la mer et projeter de la puissance depuis les bâtiments de la Marine. 

Deux spécialités existent en tant que technicien aéronautique : Une portée sur les systèmes d’information et de télécommunication, et le second sur les systèmes de propulsion. 

Le technicien aéronautique peut être spécialiste de l’électronique des aéronefs (c’est-à-dire des appareils volants : avions, hélicoptères, drones…).  Il s’occupe alors de l’entretien et de la maintenance du matériel électronique des avions et hélicoptères, comme les instruments de bord, équipements de radionavigation, radars et systèmes de combat. Il s’occupe également des installations des bases de l’aéronautique navale : les équipements complexes, simulateurs de vol et tactiques et les radars au sol. Dans le jargon marine, on l’appelle aussi AVIONIQUE.

Le technicien aéronautique peut également être spécialiste « cellule, moteur ». Dans ce cas, c’est lui qui est chargé de l’entretien des équipements de propulsion (moteurs), des circuits hydrauliques ou électriques, des composants mécaniques et de la cellule des avions et des hélicoptères de la marine. Dans le jargon marine, on l’appelle PORTEUR.

Dans tous les cas, ce technicien aura l’occasion de travailler dans de multiples environnements : à terre au service atelier aéronautique navale d’une base, embarqué sur le porte-avions, porte hélicoptères amphibie, frégates ou encore déployé sur une opération extérieure. 

Bon à savoir concernant le salaire et les avantages :

Les missions Les missions

Exemple de missions d’un technicien aéronautique, spécialité Avionique : 

Les débouchés et perspectives d'évolution Les débouchés et perspectives d'évolution

Une fois les premières années d’expérience passées, le technicien aéronautique peut passer le Brevet Supérieur (BS) dans sa spécialité, diplôme permettant l’accès au grade d’officier marinier de carrière. 
Il peut alors postuler à des fonctions d’encadrement. Il sera aussi possible d’entrer dans la formation de cadre de maîtrise grâce au Brevet de Maîtrise (BM). 

Enfin, après quelques années d’expérience, il pourra faire partie d’un état-major en tant que conseiller ou expert de son domaine. 

Les compétences clefs Les compétences clefs

Organisation Maîtrise de l'anglais technique Esprit de synthèse Rigueur de travail Adaptation aux situations extrêmes. Initiative Discipline Capacité d'adaptation Esprit d'ouverture Utiliser un vocabulaire technique en anglais Esprit d'analyse Esprit d'équipe

Comment se former pour ce métier ? Comment se former pour ce métier ?

Le métier de technicien aéronautique est accessible à partir du Bac après une formation complète et rémunérée à l’École de maistrance ou tu seras formé sur les bases du militaire ( ordre serré, stage d’aguerrissement,..). Ensuite tu seras formé sur ton métier où tu choisiras ta spécialité. En fonction du classement et des besoins de la Marine,, tu pourras choisir ton affection ! En tant qu’officier marinier, l’engagement initial est de 6 à 10 ans.

Si on prend l’exemple de la spécialité avionique, après 4 mois à l’école de Maistrance, tu auras à suivre une formation métier « technicien aéronautique avionique » de 11 mois à l’École de l’aéronautique navale à Rochefort afin d’obtenir  un Brevet d’Aptitude Technique (BAT). Tu iras ensuite affecté sur une base aéronavale, une flotille, …

Les diplômes recherchés Les diplômes recherchés

BAC pro maintenance des équipements industriels
Bac pro maintenance des équipements industriels (MEI) ou électrotechnique
Bac STI Génie énergétique
Bac pro systèmes électroniques numériques
Baccalauréat
Bac STI
BTS Électrotechnique - Bac +2
DUT Génie mécanique et productique - Bac +2
Bac +2/3 (BTS, DUT, Licence professionnelle...) en mécanique, génie civil, conception...