Choisir son orientation post bac n'a jamais été aussi simple

Trouve la bonne formation :

Le test d'orientation

Besoin d’aide pour trouver une formation ou un métier qui te correspondent ?
Fais le test d’orientation en 4 étapes

profil-icon

Détermine ton profil grâce à un test de personnalité

decouvre-icon

Découvre les métiers qui te correspondent

formation-icon

Compare les voies qui t’intéressent et choisis la tienne

reve-icon

Sélectionne les formations qui te permettront de réaliser tes rêves

Découvre les programmes de formations qui te correspondent et participe à une Journée Portes Ouvertes

Découvre les métiers qui recrutent à fond, les métiers d’avenir !

Retrouve aussi des professionnels qui te parlent de leurs métiers en vidéo.

Architecte

Agent immobilier

Technicien lumière

Médecin urgentiste

Que faire après le bac ?

Après le bac, le choix des études supérieures nécessite de bien s'informer, et de réfléchir à ton projet professionnel en amont. Études courtes ou longues ? Certaines formations durent de 2 à 3 ans après le bac, alors que d'autres s'étalent sur 5 ans minimum. Prépa, BTS, DUT, universités, grandes écoles… Comment faire pour bien choisir ta voie ? Jeune bachelier, Génération Zébrée te guide avec ce panorama des choix possibles après le bac.

generation zebree

Etudes supérieures : les différentes filières possibles

L'université : Plutôt tournée vers les études longues (cycle LMD ou licence, master, doctorat), l’université propose également des cursus plus courts. Notamment les DEUST (diplômes d’études universitaires scientifiques et techniques) qui se préparent en 2 ans pour répondre aux besoins des entreprises locales. Sur le campus universitaire se trouve également l’IUT (institut universitaire technologique) qui propose des diplômes de niveau bac+3 (le BUT). Toutes les filières sont représentées par les cursus universitaires (sciences, médecine, gestion, sciences humaines, sport avec STAPS, psychologie, etc.).

Licence : le diplôme accessible dès l’obtention de ton bac. La formation dure trois années : L1, L2 et L3. Tu pourras ainsi choisir entre de nombreuses spécialités telles que : LEA (langues étrangères), informatique, histoire, génie civil, biologie, sciences de l’éducation, tourisme, STAPS (sport), droit, économie gestion, information et communication, finance, management, etc. Si ton niveau scolaire le permet, tu peux t’inscrire en double-licence. La charge de travail est plus importante mais elle permet de valider deux diplômes en parallèle ! Par exemple, il existe la double-licence droit et histoire de l’art qui est une voie conseillée pour devenir commissaire-priseur. La poursuite d’études est conseillée après une licence. Effectivement, ce cursus théorique ne permet pas de trouver du travail immédiatement. Ainsi, tu pourras rejoindre un master ou accéder à d’autres formations bac+5 dans les écoles spécialisées.

Master 1 et 2 : il s’agit d’un diplôme en deux ans, de niveau bac+4 puis bac+5. De nombreuses spécialités de masters existent. Avec un master professionnel, l’étudiant peut être embauché par une entreprise. Les masters de recherche sont davantage conseillés pour se préparer à la thèse.

Doctorat : c’est le plus haut diplôme délivré par une université et il est reconnu à l’international. Cette formation par la recherche est accessible à partir d’un niveau bac+5. Elle dure trois ans au minimum et se termine par la soutenance d’une thèse devant un jury.

Les BTS, DUT et licence pro

Ces filières se préparent en 2/3 ans après le bac. Ensuite, l’étudiant a la possibilité de débuter sa vie professionnelle ou de poursuivre ses études en rejoignant un Master à la fac ou en école spécialisée.

Brevet de Technicien Supérieur (BTS) : il s’obtient à la fin de deux années, grâce à un examen national final. C’est une formation professionnalisante qui se prépare au lycée. L’enjeu c’est d’être opérationnel et répondre aux besoins d’une entreprise dans un secteur professionnel précis. À la fin de ces deux années d’études, les étudiants obtiennent 120 crédits ECTS (ou 4 semestres d'études validés) et peuvent ainsi chercher du travail ou continuer les études.

Quelques exemples de BTS (intitulés liés aux métiers préparés) : systèmes électroniques, management en hôtellerie-restauration, Design, management des unités commerciales (MUC), analyses de biologie médicale, banque, aéronautique, etc.

Le BUT (Bachelor Universitaire de Technologie) : ce diplôme remplace l’ancien DUT (diplôme universitaire de technologie). Préparé en 3 ans, il permet d’obtenir le grade de licence et est orienté vers l’insertion professionnelle des étudiants. Il propose également une formation théorique qui permet la poursuite d’études vers une licence générale ou professionnelle, un master, un diplôme de commerce, etc.

Les cours ont lieu en IUT (Institut Universitaire de Technologie) qui est une structure interne à l’université.

Quelques exemples de BUT : carrières sociales (CS), techniques de commercialisation (TC), génie civil, gestion des administrations et des entreprises (GEA), information communication, génie biologique, informatique, qualité, logistique industrielle et organisation, carrières juridiques, etc.

Le BUT est un diplôme national, ce qui signifie que les compétences acquises dans une mention de BUT seront les mêmes dans chacun des IUT qui proposera cette mention, avec une adaptation locale (à hauteur de 30 % du contenu au maximum).

Licence pro :  la licence professionnelle se prépare à l'université, au lycée, en école ou en CFA (centre de formation d'apprentis). Elle peut être suivie en alternance. Il est possible de rejoindre une licence pro directement après le bac, ou bien à n’importe quel moment du premier cycle des études supérieures. Ce cursus permet d’obtenir le grade de licence (niveau de référence reconnu partout en Europe).

IFSI / EFTS

IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) : La formation en soins infirmiers s’effectue seulement au sein des Instituts de Formation en Soins Infirmiers agréés et dépendant du ministère de la Santé. À l’issue de ce cursus, l’étudiant obtient le Diplôme d’État d’Infirmier (DEI) délivré par le Ministère de la Santé et des Sports et par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

D’autres établissements forment également au métier d’infirmier, par exemple les IFSI de la Croix rouge française (IFSI Croix Rouge).

Ces établissements sont parfois intégrés dans un groupe hospitalier, dans un centre hospitalier universitaire (CHU) ou couplés à un institut de formation aide-soignant (IFAS). Les IFAS préparent à devenir aide-soignant. L’accès se fait sur un examen : le concours d’aide-soignant.

Depuis 2019, l'admission en Institut de formation en soins infirmiers s'effectue sur dossier via Parcoursup Enfin, le diplôme d’État d’infirmier =permet d’obtenir 180 crédits ECTS. De ce fait, il est possible de poursuivre ses études avec un master.

EFTS (établissements de formation en travail social) : Aide, conseil, éducation, médiation... en écoles publiques, en centres privés agréés ou encore des CFA (centres de formation d'apprentis) près de 300 établissements préparent aux 11 DE (diplômes d'État) du secteur social, correspondant chacun à un métier. Ces formations sont accessibles avec ou sans le bac, ou encore en cas de reconversion, et ont des durées variées. Les stages pratiques sont nombreux.

Selon le DE et son niveau, les études durent 1 an (comme le DE d'accompagnant éducatif ou social), 2 ans (comme le DEME, de niveau bac, pour devenir moniteur éducateur) ou 3 ans (comme le DEEJE, de niveau bac + 3, pour devenir éducateur de jeunes enfants). Pour les DE post-bac, la sélection se fait sur dossier et entretien via la procédure Parcoursup.

PASS / LAS

Le PASS (parcours spécifique accès santé) : Le PASS est l'une des voies d'accès pour accéder aux études médicales. Les études médicales permettent de devenir sage-femme (5 ans), dentiste (6 ans), pharmacien (6 ans) ou encore médecin (9 à 11 ans d’études). Le PASS est proposé dans des facultés de santé. En plus des enseignements en santé s’ajoute une option à choisir en fonction des projets de réorientation de l’élève (en cas d’échec à l’accès dans les études médicales).

Si l’étudiant a validé son année (examens en contrôle continu), il est admissible. Pour intégrer les études médicales en pharmacie, médecine, maïeutique ou odontologie, il faut encore réussir les épreuves d’admission. Celles-ci prennent la forme d’écrits et d’oraux, et pas seulement de QCM.

Cependant, en cas d’échec, la PASS ne se redouble pas. Il est néanmoins possible de poursuivre dans la L2 correspondant à l’option qu’il aura choisie, puis de passer de nouveau les concours pour intégrer les études médicales.

LAS (licences avec option Accès santé) : Pour répondre au mieux aux projets des étudiants, L.AS est une licence généraliste avec une option « Accès Santé » permettant d’intégrer en 2ème année d’études de santé la filière MMOPK (médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie, kinésithérapie) qui l’intéressent depuis la L1, L2 ou L3. Il peut s'agir de Licences Droit, Sciences de la santé, Mathématiques, Physique, Sciences de la vie, STAPS...

Si l’étudiant valide son année, il pourra donc poser sa candidature pour intégrer les études médicales en médecine, pharmacie, odontologie ou maïeutique. S’il n’est pas admis, il pourra poursuivre en 2e année de sa licence et recandidater l’année suivante aux études de santé.

Cette voie accueille aussi les étudiants ayant échoué en PASS. Tout comme pour PASS, la sélection pour accéder aux cursus MMOPK se fait via une phase d’admissibilité (examens de contrôle continu) puis d’admission (écrits et oraux).

Les autres formations courtes

Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) : c’est une formation diplômante de 2 ans, elle se fait généralement après la classe de troisième. et propose un parcours professionnalisant pour ceux qui souhaitent intégrer rapidement le monde du travail. En clair, ce diplôme ouvre la voie professionnelle.

Quelques exemples de CAP : petite enfance, esthétique, cosmétique, cuisine, commerce, pâtisserie, coiffure, menuisier, hôtellerie, médico-social, etc.

Mention complémentaire (MC) : il s’agit d’une formation accessible après le CAP pour certaines et après le bac pro pour d’autres. Elles viennent en général compléter une formation déjà validée. Il existe 54 mentions comme par exemple : accueil dans les transports, peinture décoration, mécatronique navale, services financiers, etc.

Diplôme national des métiers d’art et du design (DN MADE) : cette formation de 3 ans a pour but l’acquisition de compétences professionnelles dans les différents métiers de l’art et du design. Le DN MADE est dispensé en lycées, en CFA (centres de formation d’apprentis) ou en écoles d’art. Il couvre 14 mentions (animation ; espace, évènement, graphisme, innovation sociale, instrument, livre, matériaux, mode, numérique, objet, ornement, patrimoine, spectacle).

Diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) : en trois ans, il prépare à l’obtention d’un diplôme de comptable. Il se prépare dans des lycées ou des écoles spécialisées. Ensuite, l’étudiant à la possibilité de se perfectionner en deux ans avec le DSCG (Diplôme supérieur de comptabilité générale).

Les grandes écoles avec ou sans CPGE

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) préparent en deux ans parfois trois si tu “cubes” aux concours d’entrée des grandes écoles. Les prépas sont réparties en 3 filières différentes (économiques et commerciales, littéraires, scientifiques). Il peut s’agir de concours d'écoles d’ingénieurs, d’écoles de commerce, mais aussi des ENS (écoles normales supérieures), des IEP (instituts d’études politiques), de l’ESM (école spéciale militaire de Saint-Cyr) ou encore du Celsa (école des hautes études en sciences de l’information et de la communication). En cas d’échec aux concours, une poursuite d’études en troisième année de licence est possible.

En écoles de commerce

En écoles de commerce, on trouve des formations sur le modèle universitaire LMD. En effet, la licence est remplacée par un bachelor, une formation plus professionnalisante en 3 ans. Les formations mastère et doctorats sont aussi proposées, avec des mastères, des masters spécialisés, ou des master of Business Administration (MBA) ou encore le Master of science (MSc) :

Mastère spécialisé :  ce diplôme est ouvert aux bac+4 ou +5 ayant au moins 3 ans d’expérience professionnelle. Ce mastère comprend environ 350 heures de cours étalées sur 2 semestres et quatre mois de stage au bout duquel l’étudiant doit écrire une thèse professionnelle.

Master of Business Administration (MBA) :  le Master of Business Administration est accessible à partir du bac+4 ou +5. Il permet de se former à la gestion et au management.

Master of science (MSc) :  il s’agit d’une formation transversale en un ou deux ans après minimum un bac+3. Le Master of Sciences est un diplôme de doubles compétences. Il permet de se spécialiser dans un domaine en particulier de l’industrie et de la recherche. Il délivre un niveau bac+5.

En écoles d’ingénieurs

Les écoles d'ingénieurs sont habilitées à délivrer le titre d’ingénieur par la CTI (Commission des titres d’ingénieurs). Elles proposent également d’autres formations comme des bachelors pour certaines, des doubles diplômes avec des écoles de commerce ou encore des formations professionnelles.

Ces établissements forment des professionnels polyvalents ayant une capacité d’adaptation et un sens de l’innovation. Il existe plus de 200 écoles d’ingénieurs réparties sur tout le territoire français. Chaque année, elles forment près de 30 000 étudiants. Elles intègrent toutes des périodes de stage en entreprise et d’études à l’international !

Les études supérieures en écoles spécialisées

Si tu sais déjà bien ce que tu veux faire, tu as la possibilité de choisir de t’orienter vers une école spécialisée. Elles dispensent des formations en 2, 3 ou 5 ans.

Les écoles spécialisées te permettent d'intégrer des environnements professionnels parfois très fermés grâce à leur enseignement. L’objectif de fournir des diplômés adaptés aux besoins du marché de l’emploi. Leur diplôme est parfois obligatoire pour accéder à certaines professions.

Accéder aux écoles spécialisées, c’est faire le choix d’un métier, ou tout du moins d’un secteur, on retrouve par exemple : les écoles d'art, de cinéma, d’informatique, d'esthétique, les écoles de design, les écoles de tourisme et d'hôtellerie, les écoles d'ostéopathie, certaines écoles de commerce. L’objectif est d’apprendre un métier et de se professionnaliser à travers des stages, l’alternance ainsi que de nombreux projets.

Tu es maintenant prêt pour partir à la conquête de ton avenir. Finalement, des études supérieures il y en a pour tous les profils. De la rigueur nécessaire pour intégrer l’université, en passant par la persévérance pour maintenir son niveau en classe prépa, cela dépend surtout de ta motivation !

L’essentiel est de suivre un parcours adapté à tes envies et tes objectifs professionnels. Génération Zébrée peut t’aider à les définir, à travers des tests d’orientation notamment. Ils te permettent de mieux te connaître et d’appréhender les parcours existants.

Ils parlent de nous