Responsable opérationnel des études cliniques

Je coordonne les études cliniques réalisées avec les professionnels de santé sur un territoire.”
Métier Responsable opérationnel des études cliniques
Métier d'avenir Essais cliniques et thérapeutiques Gestion de projet médecine Etudes et recherche Industries de santé

Bon à savoir Bon à savoir

Véritable chef d’orchestre, le responsable opérationnel coordonne les études cliniques sur un territoire. Son leadership naturel et son sens de l’organisation lui permettent de manager les hommes et les projets. Et bien sûr, il connaît parfaitement les produits commercialisés ou en cours de développement au sein de son entreprise !

Les missions Les missions

Planifier des études cliniques
Elaborer des protocoles 
Sélectionner des investigateurs 
Manager et animer des équipes
Assurer la gestion budgétaire
Suivre les évolutions de la réglementation

Les débouchés et perspectives d'évolution Les débouchés et perspectives d'évolution

Sans étude clinique, pas de nouveau médicament ! Dans le secteur pharmaceutique, les essais cliniques sont très importants car ils permettent de vérifier l’efficacité et l’absence de toxicité d’un nouveau traitement. Il y a donc de nombreux emplois à pourvoir !
 
La recherche clinique est en pleine évolution : automatisation des contrôles, informatisation des outils, etc. Ces transformations nécessitent d’avoir une capacité d’adaptation au changement et de s’intéresser aux innovations technologiques. 

De plus en plus d’activités sont réalisées à l’extérieur de l’entreprise, faisant intervenir un grand nombre d’acteurs dans le monde entier. Le responsable opérationnel possède un poste-clé pour sélectionner, encadrer et contrôler les différents intervenants. 

Les compétences clefs Les compétences clefs

Gestion de projet Maîtrise de l'anglais Sens de l'organisation Diplomatie Management Capacité d'adaptation Leadership Connaissances scientifiques Sens des priorités

Les diplômes recherchés Les diplômes recherchés

Diplôme d'Etat d'Infirmier (Bac +3)
Diplôme d’État de docteur en médecine ou en pharmacie
Licence en biologie ou biochimie
Master en biologie
Diplôme d’ingénieur en chimie et biologie