Ingénieur en aérospatial

Je m’occupe de la conception, du prototypage, de l’évaluation et de la maintenance de tous les engins envoyés dans l’espace !
Industrie Métier d'avenir Spécialisation Génie mécanique Aéronautique Mécanique Nouvelles technologies Ingénieur·e Ingénierie Génie industriel Analyser

Le salaire à l’embauche

A partir de 3000€ par mois.

Bon à savoir

L’ingénieur aérospatial travaille sur tous types d’engins qui peuvent être envoyés dans l’espace. L’ingénieur aérospatial peut ainsi s’occuper d’une fusée, ou de la construction et de la mise en orbite d’un satellite par exemple. L’ingénieur en aérospatial a des fonctions propres à sa spécialisation.

Ce métier nécessite donc beaucoup de rigueur et de réflexion. Envoyer un satellite dans l’espace reste un projet très coûteux qui laisse peu de place à l’échec ! Un des objectifs de l’ingénieur aérospatial est donc de réaliser de nombreux tests et prototypes informatiques afin d’être sûr à 100% de la réussite de sa mission.

A l’inverse, l’ingénieur en aéronautique s’occupe de tout engin volant restant sur Terre. Il travaille sur des avions, des hélicoptères (civils ou militaires), mais aussi des lanceurs spatiaux, des satellites et des missiles. 

Les missions

  • Concevoir et fabriquer des systèmes de  navigation de fusées, d’avions ou de satellites
  • Étudier leur fonctionnement et analyser des données pour comprendre des phénomènes complexes
  • Réaliser des tests et prototypes informatiques
  • Suivre la fabrication et l'entretien des différents appareils conçus
  • Tester les nouvelles machines
  • Les débouchés et perspectives d’évolution

    Les jeunes diplômés commencent souvent leur carrière dans les bureaux d'études ou les services d'essais. On leur confie la responsabilité de projets simples. Avec quelques années d'expérience, ils peuvent gérer des projets plus complexes, encadrer des équipes ou évoluer vers la fonction commerciale.

    Après avoir obtenu son diplôme, l’ingénieur aérospatial est généralement recruté par un grand groupe industriel (constructeur et équipementier), comme EADS ou Arianespace. Il peut également se tourner vers la recherche et intégrer l'un des grands centres français comme l'ONERA, le CNES, etc.

    Les compétences clefs

    Maîtrise d'un langage de programmation informatique Maîtrise de l'anglais technique Connaissance des matériaux Rigueur de travail Capacité d'analyse Connaissances techniques À l'aise avec les mathématiques

    Comment se former pour ce métier ?

    Pour devenir ingénieur aérospatial, il est conseillé de s’orienter de préférence vers une école d’ingénieurs spécialisée en aérospatiale. Dès la Première, il est conseillé de choisir les spécialités mathématiques, physique-chimie ou sciences de l’ingénieur. Après une classe préparatoire scientifique (MP, PC, PSI ou PT), il est possible d'intégrer sur concours une des grandes écoles d'ingénieurs qui forment à la profession. On distingue alors deux types d'écoles :

    • Les grandes écoles spécialisées, dont une grande partie est concentrée dans la région toulousaine, telles que l'ISAE, l'ENAC, ou bien encore l'ENSMA, l'ESTACA, etc.
    • Les écoles généralistes, qui proposent des spécialisations dans l'aérospatiale/aéronautique, telles que les Écoles Centrales (Paris, Lyon,...).

    Pour devenir ingénieur aérospatial, il est nécessaire d’avoir une formation d’au moins bac+5 afin d’obtenir le grade d’ingénieur. Il est également possible de passer par un master de recherche ou professionnel en université. À noter que certaines écoles d’ingénieurs généralistes proposent des formations spécialisées en aéronautique ou aérospatiale en dernière année. Cela permet de former de véritables experts.  Si vous souhaitez vous orienter vers cette voie, pensez donc à vérifier les spécialisations de votre école.

    Les diplômes recherchés

    Master sciences et génie des matériaux
    Diplôme d'ingénieur - Bac +5
    Master mécanique
    Master transport, mobilités, réseaux
    Master électronique, énergie électrique, automatique
    Master aéronautique et espace
    Master maintenance aéronautique - Bac +5
    Master de recherche ou professionnel - Bac +5